Phone:

042 111 327 667 | 042-37498293 | 042-37813471-4

L’effet de l’entraînement musculaire inspiratoire associé à l’utilisation de l’oxandrolone sur la fonction musculaire

Oxandrolone

Les effets de l’entraînement musculaire inspiratoire associé à l’oxandrolone chez les patients atteints de maladie neuromusculaire

Résumé

Pour rester en forme, certains athletes doivent souvent prendre des steroides https://steroidefr.com/ , et pas seulement une prise de poids.

Objectif: évaluer les effets de l’entraînement musculaire inspiratoire (IMT) associé à l’oxandrolone stéroïde anabolique dans la fonction pulmonaire des patients atteints de maladies neuromusculaires. Méthodes: Quatorze sujets (9 hommes, 5 femelles, âge moyen 36 ± 17 ans) avec les maladies suivantes: dystrophie musculaire de la dystraule de la dystrophie musculaire (n = 1), dystrophie musculaire phacapulohumérale (n = 1 ) et l’atrophie musculaire spinale (n = 3), interprète les évaluations suivantes: pressions inspiratoires et expiratoires statiques maximales (MIP et MEP), ventilation volutaire maximale en 12 secondes (MVV), résistance musculaire respiratoire (RMR) et spirométrie. La recherche a inclus quatre évaluations: la ligne de base, après 30 jours d’IMPT à 40% du MIP de base, après 30 jours de lavage et après 30 jours d’IMT (à 40% de MIP) associés à l’oxandrolone (0.1 mg / kg / jour). Résultats: MIP et MEP ont augmenté après IMT (P<0,05), and after washout they returned to baseline levels. MIP, MEP and RMR were higher after oxandrolone was associated to IMT (p<0,05), but a reduction in dynamic pulmonary volumes (FVC, FEV1 and FEF25-75%) was found in this condition (p<0,05). Conclusion: The association of oxandrolone increased the effect of the IMT, however, although to have occurred fall in some variables analyzed in the spirometry, we do not observe alteration in the ventilatory functional diagnosis, in all the studied patients.

Objectif: Évaluer les effets de l’entraînement musculaire inspiratoire (TMI) et l’association de l’ICM avec l’oxandrolone anabolique (OX), dans la fonction pulmonaire des individus atteints de maladies neuromusculaires (DNM). Méthodes: 14 individus (9 hommes et 5 femmes; âge: 36 ± 17 ans) ont été évalués avec les maladies suivantes: membres de la taille de la dystrophie musculaire (n = 9), dystrophie musculaire de Becker (n = 1), dystrophie musculaire de l’école phacal -Usumeral (n = 1) et l’atrophie musculaire spinale de type III (n = 3). Les individus ont effectué les évaluations respiratoires suivantes: pressions respiratoires statiques maximales (Pimáx et pemáx), ventilation volontaire maximale (VVM), test de résistance respiratoire (RMR) et test de spirométrie. L’étude consistait en quatre étapes: évaluation initiale, évaluation après 30 jours de TMI (40% du PIMáx initial), évaluation après 30 jours de destruction et d’évaluation après 30 jours de TMI (40% de PIMAX) + OX (0,1 mg / Kg / jour). Résultats: TMI a augmenté Pimáx et Pemáx (P<0,05). O tempo de destreinamento foi suficiente para a perda desses efeitos (p<0,05). A associação de TMI+Ox potencializou o aumento da PImáx e da PEmáx (p<0,05) e melhorou a RMR (p<0,05). Entretanto, ocorreu queda de algumas variáveis analisadas na espirometria (p<0,05), quando associamos a Ox ao TMI (CVF, VEF1 e FEF25-75%). Conclusões: A associação da oxandrolona potencializou os efeitos do TMI, entretanto, apesar de ter ocorrido queda em algumas variáveis analisadas na espirometria, não observamos alteração no diagnóstico funcional ventilatório, em todos os pacientes estudados.

Citation

Nunes, Luciana Ortenzi. L’effet de l’entraînement musculaire inspiratoire associé à l’utilisation de l’oxandrolone sur la fonction musculaire respiratoire des individus atteints de maladie neuromusculaire. 2006. Dissertation (Master) – Université fédérale de São Paulo (Unifsesp), São Paulo, 2006.